#LesJoursHeureux – la marche – arrivée le 5 novembre

Samedi 5 novembre 2016, Urgence Démocratique vous donne rendez-vous :
à partir de 13h30, Institut du Monde Arabe – Pont de Sully(si besoin, plan plus étendu)
Nous rejoindrons #LesJoursHeureux pour la fin de la marche et un grand événement festif à Paris. Le 5 novembre sera le point d’arrivée d’une grande aventure : depuis le 7 octobre, #LesJoursHeureux marchent sur les routes de France (700 km) à la rencontre de citoyen.ne.s et résistant.e.s d’aujourd’hui pour faire découvrir et redécouvrir le programme du CNR et les 120 mesures proposées aux citoyen.ne.s.

100 auteurs, 120 actions. Le 5 novembre marquera aussi la sortie du livre collectif “Et nous vivrons des jours heureux”, Actes Sud, qui est un point de départ de la construction d’un projet collectif d’une société en transition. Reliance. Les associations et collectifs, soutiens ou sympathisants, se joignent progressivement à la marche : occasion de discuter, de se relier, d’imaginer des actions communes, pour donner espoir aux citoyens.

Anticor à Nice : table ronde sur la justice

Les 1er et 2 octobre 2016, à l’université d’été d’Anticor, la table ronde sur la justice était animée par Éric ALT, vice-président d’Anticor. Nous avons entendu : Stéphanie GIBAUD, lanceuse d’alerte dans la banque UBS, Éric DE MONTGOLFIER, ancien procureur de la République de Nice, Jérôme KARSENTI, avocat au Barreau de Paris, Patrick RIZZO, avocat au Barreau de Nice. Les témoignages et les discussions ont beaucoup tourné autour des lanceurs d’alerte et de la protection qu’ils reçoivent rarement, autour du fonctionnement parfois bizarre de la justice, notamment avec le verrou de Bercy concernant les questions financières. Quelques phrases ou idées nous ont marqués, que nous retranscrivons aussi fidèlement que possible :
« Séparément, on ne peut rien, ensemble, on est forts » (les lanceurs d’alerte ne sont plus seuls, ils sont désormais en réseau grâce à des associations comme Anticor). Il faut que la justice aille plus vite, non seulement pour réparer mais aussi pour la pédagogie : « les moyens de la justice, c’est un choix politique » (Jérôme Karsenti).

1er et 2 octobre 2016 : à Nice avec Anticor

Les 1er et 2 octobre 2016, quelques représentants de l’association Urgence Démocratique se sont rendus à Nice à l’Université d’été de l’association Anticor qui lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique. Le thème, particulièrement motivant, « Que faut-il changer pour tout changer ? », était décliné en trois tables rondes : justice, médias et politique. Chaque fois, quatre interventions riches en anecdotes et néanmoins souvent profondes, ont été suivies de très nombreux échanges avec une salle dont il apparaissait que de nombreuses personnes avaient très concrètement fait avancer les choses : revigorant ! Table ronde sur la justice. Table ronde sur les médias.

Le 23 septembre 2016 à Paris : les candidats qualifiés de LaPrimaire.org

Vendredi 23 septembre 2016, LaPrimaire.org organisait à Paris une rencontre avec la plupart des 16 candidats qualifiés pour l’élection présidentielle. Comme chaque fois avec LaPrimaire.org, beaucoup d’enthousiasme dans cette soirée, une volonté d’avancer pour gagner la présidentielle et changer la vie politique française ! Trois membres d’Urgence Démocratique, Virginie, Yves-Marie et Cyprien, ont dialogué avec les personnes candidates. Elles se rejoignent sur beaucoup de choses à changer dans la vie politique et dans la société. Plusieurs ont été très intéressées par un scénario institutionnel court tel que celui proposé par Urgence Démocratique pour rénover la Constitution.

Aux Tuileries jeudi 22 septembre 2016 : commémoration de la proclamation de la République

Jeudi 22 septembre, Urgence Démocratique était aux Tuileries à l’invitation de l’Association pour une Constituante. Il s’agissait de la commémoration de la proclamation de la République le 22 septembre 1792. Après une allocution d’André Bellon, président de l’Association pour une Constituante qui appelle à une Assemblée Constituante plutôt qu’à l’élection présidentielle, nous avons eu des discussions très intéressantes avec les personnes présentes, et notamment avec des membres de l’Association initiatives dyonisiennes (AID) et de la France Insoumise du M6R et sa proposition de loi. Tous, nous voulons faire comprendre l’importance de changer les règles de notre vie politique et mobiliser les énergies en ce sens.